Repas et boissons

Les américains ont pour habitude de prendre un repas ‘sur le pouce’. Le service est alors réduit au minimum notamment pour les petits-déjeuners avec des salles confinées et parfois des couverts en plastique. Le repas n’est plus une institution culturelle, ni un rituel familial. La culture fast-food s’est développée et a engendré une transformation des processus de fabrication de la nourriture. Les aliments ont un gout très différent des aliments français , même lorsqu’ils ont une apparence similaire. Tout semble avoir un gout sucré et nécessite souvent un temps d’adaptation. Il n’y a pas de cuisine américaine type hormis les hamburgers ou les fameux ‘chicken barbecue’.
A l’image du melting-pot du pays, le premier critère de sélection reste la variété des repas que nous respectons pour la qualité de nos circuits: par exemples spécialités italiennes, cuisine navajo au pied des Mesas à Monument Valley, diner cowboy avec music live, repas buffet à volonté dans un casino, déjeuner aux abords des grands sequoias, diner dans une ville de pionniers et chercheurs d’or, diner de crevettes sur le fisherman’s Wharf à San Francisco, déjeuner à Chinatown, déjeuner de poissons dans un village de pêcheurs de la côte pacifique, diner dans un « diner typique années 50 »…

Les boissons ne sont pas incluses hormis l’eau, le thé et le café.
L’eau est servie avec des glaçons dans des verres ‘king size’, le café extrêmement léger, accompagne le repas. Lorsque vous commandez des sodas, ces derniers sont servis en ‘refill’ (on vous resservira) illimités. Le rapport des Américains à l’alcool n’est pas aussi simple qu’en France. L’héritage de la Prohibition et les lobbies religieux n’y sont pas pour rien.

Une équipe en france
et aux usa
un panel infini
d’itinéraires
des conseillers
trilingues à votre écoute
+ de 10 ans
d’expérience
à votre écoute
7j/7 et 24h/24