Le Street Art à New-York

Si les premiers graffitis urbains apparaissent dès les années 1960 à Philadelphie, cest avec les débuts de la culture hip-hop, dans les années 70, que le mouvement graffitiste prend de l’ampleur en investissant les rames du metro new-yorkais. La nuit, les graffeurs rivalisent d’audace pour apposer leur nom au spray de peinture sur les wagons, inventant un nouveau langage pictural. Dans les années 1980, la municipalité doit investir des millions de dollars pour décaler ses rames.

Les tagueurs se tournent alors vers les murs de la ville ou s’essaient à la peinture sur toile afin de rendre leur art moins éphémère. Les grandes galeries d’art comme celle de Léo Castelli, s’intéressent à ce nouveau phénomène.

Certains graffeurs passent instantanément du statut de vandale à celui d’artiste reconnu Keith Haring (1958–1990) et Jean-Michel Basquiat (1960-1988) deux talents météorites sont ainsi devenus des stars de l’art contemporain.

En 2005, des artistes débarquent à Bushwick dans Brooklyn pour fuir le quartier de Williamsburg qui s’embourgeoisent et devient trop cher pour eux. Ils investissent alors de grands entrepôts pour y faire des lofts et des ateliers. Et petit à petit le quartier se transforme alors avec de nouveaux restaurants, des bars, des épiceries bio, des concerts, expositions, vernissages, apéros, fêtes et événements improvisés.

Aujourd’hui les hipsters qui y vivent sont à fond dans l’esprit slowlife, c’est à dire consommer local, se déplacer à vélo, tout recycler …

Aujourd’hui le Street Art est devenu un art à part entière avec des artistes mondialement connus comme l’anglais Banksy, l’italien Blu, les américains Shepard Fairey et Above, le belge Roa, et les français JR, Invader et Zevs.

Plus d informations pour une visite guidée Street de Manhattan ou Brooklyn. Atelier graff possible.

 

Une équipe en france
et aux usa
un panel infini
d’itinéraires
des conseillers
trilingues à votre écoute
+ de 10 ans
d’expérience
à votre écoute
7j/7 et 24h/24